Mot du Président

« Chacun d’entre nous est amené à choisir, notamment de par son métier, ses priorités de vie. C’est notre rôle à nous, les vignerons que d’entretenir des lopins de terre, d’y cultiver différents cépages pour espérer produire de belles vendanges, pour ensuite pouvoir élaborer nos vins.

Nous sommes les garants et gardiens de cette production millénaire, culturelle et inscrite dans nos paysages depuis l’ère gallo-romaine. Nous nous reconnaissons aussi, toujours dans le même désir que nos prédécesseurs dans ce mode de coopération comme grande ambition sociale et humaine.

Par des stratégies courageuses et performantes, du passé transmis au présent, ce modèle coopératif reste vivant et habilité aux nouveaux et éternels enjeux d’une croissance économique fructueuse, même à l’échelle de notre région et de notre pays.

Nous ressentons les nécessités d’adaptation du vivant, comme la sève doit nourrir le bourgeon au printemps. Les aléas de tout ordre, nous vivons avec, mais ensemble, ce qui temporise quelque peu le vécu dans les épreuves. Les pratiques de nos cultures évoluent et suivent les prescriptions de la biodiversité, les suivis et les débouchés de vente nous y incitent aussi, comme notre bon sens.

Par-dessus tout, vivre sur un même territoire et bien vivre ensemble n’a rien d’une utopie, c’est notre profonde aspiration. En effet, nos actions et activités professionnelles ne sculptent pas uniquement les paysages et les économies, mais aussi nos rapports aux autres dans les différentes dimensions de nos vies et de leurs vies.

Pour conclure, nous sommes fiers de nos pratiques engagées par nature et de chercher à toujours avancer en consciences humaines partagées, nous rendant toujours plus responsables, plus forts et plus pertinents. Ce sont nos choix, ce sont nos voies…
Quand le « je » devient « nous », il y a un avenir.

Denis Baro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires


Aucun commentaire trouvé.